Accueil || Nous Joindre

Les prêts commerciaux au Québec : informations et conseils

Une demande d’un prêt commercial au Québec est soumise généralement à un certain nombre de critères et de conditions que les institutions financières ont mis en place desquelles l’emprunteur doit respecter afin d’obtenir une réponse positive, cependant ces conditions sont généralement relatives à la nature de la demande et au montant du prêt ainsi en grande partie à la solvabilité du projet et à son étude, de ce fait, l’emprunteur doit connaitre ces exigences pour poser un dossier de prêt commercial complet avant de demander un prêt commercial, sans oublier bien sûr l’aide financier du Gouvernement du Québec.

Les conditions habituelles pour un prêt commercial au Québec

L’une des conditions importantes et primordiales pour l’octroi d’un financement commercial au Québec sont les activités concernées par cette entreprise, puisque l’institution financière ou la banque doit connaitre le secteur et le marché dont vous voulez s’investir et aussi le niveau de la concurrence dans la province, tout en sachant qu’une étude de marché doit être faite concernant le secteur et la solvabilité du projet, notamment pour les secteurs à grande concurrence.

Il faut savoir aussi que dans certains secteurs le gouvernement du Québec peut jouer un rôle important pour subventionner ou réduire les impôts surtout pour les services stratégiques de la province tels les nouvelles techniques, les exportations internationales ou les énergies renouvelables cela peut atteindre 500 000 $ canadien, ainsi il faut prendre en considération cet élément et bien se renseigner avant de passer chez votre banque ou institution financières.

Le savoir-faire et l’expertise de l’emprunteur sont aussi des éléments importants pour l’étroit d’un prêt au Québec, plus vous maitrisez votre secteur plus vous avez de la chance pour avoir un prêt commercial, en plus vos connaissances techniques pour un domaine précis peuvent être un atout essentiel pour réussir, notamment pour les domaines les plus techniques et les plus pointus.

Le prêt commercial peut service aussi à financer les actifs de votre entreprise actuelle ou bien pour alimenter le fonds de roulement, l’achat de nouveaux véhicules ou autres, toutefois il faut bien préciser la nature de votre demande.

Les conditions particulières d’un financement commercial au Québec

La plupart des créanciers au Québec réclament des garanties sur la capacité de remboursement de la dette aux emprunteurs et sur les plans financiers utilisés pour générer des profits et pour régler les dettes à temps, pour cela un plan financier bien établi est nécessaire, parfois les créanciers peuvent demander des cautions ou des hypothèques sur les biens de la société ou de l’emprunteur sinon les biens immobiliers ou des véhicules de la nouvelle entreprise. La solvabilité du projet de demande du prêt joue un rôle très important pour avoir une réponse favorable, en effet les éléments du dossier de la demande doivent être bien faits et bien calculés notamment pour la création d’une nouvelle entreprise, des études du marché, le plan marketing, la gestion des ressources humaine et aussi les données financières et les prévisions concernant les années à venir, sans oublier bien sûr vos expériences et connaissances et aussi les taux d’intérêt et les périodes nécessaires pour le remboursement.

Informations utiles pour l’octroi d’un prêt commercial au Québec

Tout d’abord et avant de faire la demande d’un prêt commercial vous devez bien détailler la raison pour laquelle vous voulez ce prêt, est-ce pour la création d’une nouvelle entreprise ? Pour le refinancement de votre entreprise actuelle? Puis il faut préparer un dossier complet avec tous les éléments et les chiffres clés qui peuvent soutenir votre dossier, ensuite vous devez vérifier les différentes subventions offertes par le gouvernement du Québec et aussi les déductions fiscales qu’il propose notamment pour les petites entreprises, et sans oublier bien sur les différents taux proposés par les créanciers.



L’économie du Québec en 2015 et dans les années à venir

Montreal

Comme la plupart des grandes économies mondiales, l’économie du Québec a eu quelques difficultés durant les quatre dernières années, toutefois, cela ne l'a pas empêché de faire des progrès et même une croissance plus rapide que d’autres provinces du Canada, durant les 4 dernières années, cela est dû notamment à la politique fiscale et d’investissement optés par gouvernement québécois ainsi, l’impact était très positif sur plusieurs secteurs de la région notamment l'industrie pétrolière et le secteur du commerce extérieur, puisque ces deux secteurs ont pu produire une croissance annuelle aux alentours de 2% depuis 2011.

Les perspectives de l’économie du Québec pour les années à venir

Les spécialistes et les grandes banques canadiennes telles que la RBC prévoient une croissance beaucoup plus importante en 2015 et en 2016 notamment dans les secteur du commerce extérieur et des services, cela est due principalement au climat favorable pour l’investissement avec un appui du gouvernement du Québec et les différentes améliorations effectuées sur les crédits d’impôts accordés par le gouvernement à partir de juin 2015, ce qui encouragera en avantage les investissements et la création des emplois. En plus, l’économie du Québec a connu un équilibre budgétaire efficace durant les 5 dernières années ce qui a permet une réduction évidente du fardeau fiscal du Québec, ainsi un impact réel sur le taux de croissance économique de la province.

La chute des prix du pétrole peut être aussi un élément effectif pour la croissance de la province de la sorte, une réduction des dépenses des énergies. Il faut ajouter aussi que l’investissement dans les nouveaux techniques et les énergies renouvelable peuvent s’avérer des atouts essentielles pour une croissance économique rapide du Québec durant les années à venir notamment en 2015 jusqu’à l'en 2020.

L’impact de l’économie du Québec en 2015 sur l’investissement et sur le PIB

Toutes ces perspectives que propose l’économie québécoise, encouragent les investisseurs à créer de nouvelles affaires et entreprises ce qui impact directement le marché de l’emploi, ainsi le taux de chômage sans oublier bien sûr l’effet sur la création de la richesse et le développement de la pouvoir d’achat. Le gouvernement québécois a mis en application des mesures et des aides pour encourager les petits et grands investisseurs à investir dans des secteurs potentiels tels que le commerce extérieur, les secteurs des services et des finances et aussi le secteur des technologies de l’information.

Selon les rapports des prévisions établaient par la banque RBC et la banque nationale du Canada, les perspectives économiques auront des impacts positifs sur la confiance des consommateurs et des investisseurs, ainsi une amélioration des dépenses de consommation en compagnie des chutes des prix du pétrole et une augmentation des exportations internationales, ce qui permettra d’avoir une augmentation du PIB durant les années à venir surtout en 2015 et en 2016, cela va permettre d’avoir une croissance d’environ 2.2% selon les prévisions de La Banque Nationale du Canada.

Le gouvernement du Québec a mis en place aussi des dispositifs et des réformes qui engendra plus de confiance chez les consommateurs et les petits et grands investisseurs notamment dans des secteurs porteurs et stratégiques, même si le gouvernement prévoit une diminution du budget des investissements de publics, puisque les tendances haussières des exportations et le taux faible du dollar Canadien permettront de maintenir une croissance propice de l’économie du Québec en 2015 et durant les années à venir.

En résume, nous pouvons distinguer un climat économique favorable du Québec durant cette année 2015 et les prochaines années, ce qui permettra aux investisseurs et aux consommateurs d’avoir plus de confiance, ainsi il aura un effet positif sur les dépenses sur les crédits.